A l'image de l'artisanat français étudié auparavant, vous allez présenter un produit artisanal typique de votre pays ou région.

-Faites-en une description détaillée (origine, créateur, recette, anecdote, forme...).

-N'oubliez-pas d’illustrer votre présentation.

-Donnez aussi votre opinion sur la survie de ce produit face à la concurrence industrielle.

-Mettez en page en utilisant Open Office Draw, puis exporter votre document en JPEG ( Fichier/ Exporter/ JPEG ) et publier votre travail !

 

Merci de votre participation!!!!

Pour consulter les réponses de vos camarades,

cliquez sur ce lien!

Vues : 243

Réponses à cette discussion

New England Claim chowder

    La merveilleuse soupe d' huitres de la Nouvelle Angleterre est la sensation de la région nord-est des Etat-Unis. Il s'agit d'une délicieuse soupe d'huitres fraîches cultivées dans la région d'eau froide, avec de la crème aussi fraîche et du beurre. Cette soupe, savourée par des millions de touristes du monde entier, a un inexplicable gout que les gens qui l' expérimentent ne savent pas dire de quoi vraiment cette recette est faite. Le secret est la manière spectaculaire de la préparer, en cuisant les produits un par un, avec les épices propres ainsi que le temps spécifique que chaque élément doit rester sur le feu. Le résultat est  une sauce crémeuse, qui serait très différente si  une des ces étapes était changée un petit peu.

     Le fait que cette recette soit connue mondialement et qu'il s'agisse d'un produit lié directement à l'estomac explique la réussite du produit sur le marché. Il n'y a pas d'autre produit qui ressemble à celui-ci!

 Quelle est votre première impression en matière de costume coréen? Pensez-vous c'est tout a fait pareil que dans votre pays? Oui c'est vrai. Avec le temps, selon la mondialisation, nos tenues ont tendance à se ressembler. De nos jours, pourtant, les jeunes Coréens commencent à guider la mode en portant le costume traditionnel coréen, Hanbok dans la vie quotidienne.

 Comme nous pouvons voir dans cet exemple, le Hanbok est l'un des symboles précieux coréens qui était oublié depuis longtemps, mais aussi qui est en passe d'être revalorisé à l'heure actuelle.

 La première particularité de Hanbok est l'élégance de sa ligne. Les manches, la partie inférieure du pantalon et la  jupe ont une belle ligne. On peut dire que la société qui a valorisé la modestie a influencé aussi son habit. Il a beau mettre en valeur la simplicité de la ligne, il est caractérisé par des couleurs vives. Surtout l'habit de mariage pour la femme, il a 5 couleurs vives au moins pour rendre la femme la plus belle ce jour-là. D'un côté, le hanbok était différent selon le statut social dans les années passées. Plus ils étaient nés de la famille noble, plus les broderies étaient colorées et luxueuses. En revanche les Hanboks de la classe d'esclavage mettaient son point essentiel sur la pratique pour le travail durant les journées.

 Récemment, le phénomène de mode en portant le Hanbok se surgit avec une grande vitesse via internet.

Grâce à cette passion des jeunes, le département du tourisme  et la culture coréenne a offert une nouvelle opportunité spéciale; n'importe qui porte le Hanbok peut entrer les musées nationales et les palais gratuitement! Donc, ce dispositif accélérait le renaissance de leur vêtement ancien dans la société et puis, maintenant ce n'est pas tellement difficile de voir les gens qui se promènent dans les palais anciens, prennent les photos, boivent du café et vont aux restaurants en Hanbok.

 Alors, un jour si vous avez une chance de visiter la Corée, n'hésitez pas à passer une journée magnifique parmi les coréens en portant Hanbok!

Le Zongzi, Petite Merveille du Minnan

Le Zongzi est un délice que l’on déguste surtout à l’occasion de duanwujie, ou la fête des bateaux-dragons. Issu de la région du Minnan (le sud du Fujian), le Zongzi est en fait composé de morceaux de riz gluant farcis, qui sont cuits dans des feuilles  de bambou. Aujourd’hui, il est populaire dans le pays entier et les gens en mangent pour des repas quotidiens ainsi que pour la fête.

Le Zongzi est souvent associé à Quyuan, poète du Royaume des Chu dans la période de Royaumes Combattants. Il fut ministre à l’époque, mais ses conseils ne furent pas écoutés par le roi, qui favorisa un entourage adulateur. Par conséquent, le royaume fut mal géré et finalement vaincu par le Royaume des Qin. Le roi des Chu fut prisonnier et Quyuan fut exilé par le souverain suivant.  Il finit par se suicider en se jetant dans la rivière Miluo pour rendre gloire à son pays. Selon le folklore, le peuple a jeté des morceaux de riz gluant farcis pour que les poissons les mangent en épargnant le cadavre de leur ministre bien révéré. Maintenant, confectionner des Zongzi et les consommer avec les membres de famille deviennent une coutume de Duanwujie, qui est consacré à la mémoire de Quyuan.

Pour préparer les Zongzi, il faut tremper les ingrédients tels que le riz gluant et les crevettes séchées dans l’eau la veille. Le lendemain, d’autres ingrédients comme le porc et les jaunes d'œufs sont ajouté et le tout va être bien mélangé avant d’être mis dans les feuilles de bambou. Pour façonner les Zongzi en forme de petites pyramides, les feuilles sont pliées d’une façon industrieuse. Les morceaux, serrés en utilisant des cordes, sont ensuite cuits dans une grande marmite remplie de l’eau jusqu’à ébullition. On peut les servir tiède ou froid avec une sauce sucrée et épicée.

Dans une époque d’industrialisation, les Zongzi sont produits en masse et vendus dans les frigos au magasin. Bien que ce soit pratique de pouvoir les acheter et déguster à n’importe quel moment, le goût est toujours moins bon. Heureusement, des bouchons spécialisés en Zongzi abondent dans la région du Minnan et on peut toujours s’y rendre pour goûter des Zongzi authentiques !

 

"CIUDAD DE LAS OLLAS" : Ráquira

 

Ráquira est une municipalité qui est située dans le département de Boyacá, Colombie. Elle est considérée la capitale des artisanats. Le nom de ce beau lieu vient de la langue indigène Muisca Chibcha  qui signifie la ville des casseroles (ciudad de las ollas).

 

Les principaux facteurs économiques de Ráquira sont ses produits artisanaux qui sont fait à base de boue. Par rapport à la fabrication de ses céramiques, le procès est simple mais détaillé. D’abord, l’artisanat doit extraire la terre brute du sol. Après, la terre est pétrie, modelée à la figure que l’artisanat préfère et vernie au pot. Puis, celle est mise dans un four à une température spécifique. Finalement,  la pièce d’artisanat est sortie, décorée et prête à la vente.

Les figures les plus traditionnelles à faire sont d’un petit cochon qui est utilisé pour épargner de l’argent, de cloches qui décorent l’entrée d’une maison, de tasses pour boire la boisson typique en Colombie : le café et de chivas qui est un bus très traditionnel. 

LE PETIT COCHON 

LES CLOCHES

LES TASSES

LES CHIVAS

Les pièces d’artisanats sont trop belles et uniques. Quand j'étais petite, chaque fois que j'allais à Ráquira, mon père et moi faisions différents de figures parce qu'il y est né et qu'il connait très bien le mode de fabrication. c'est un beau souvenir que j'ai de mon enfance.

RSS

© 2017   Créé par Fabienne GUILLOT.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation